Haberin yayım tarihi
2008-12-14
Haberin bulunduğu kategoriler

Déclarations de l'Ambassadeur de Turquie, Monsieur Fuat TANLAY

- Nous avons bien vu que la demande d'explication que M. Josy Dubié adressée au gouvernement, à la Séance Plénière du Sénat du 11 décembre mentionne le nom de S.E.M. Vecdi Gönül, Ministre de la Défense nationale de Turquie, et le mien. Le texte de la demande d'explication a d'ailleurs figuré sur les sites Internet de Nouvelles d'Arménie http://www.armenews.com/article.php3?id_article=47248  et d'Info Türk http://www.info-turk.be/364.htm#question avant celui du Sénat.
 
- Il apparaît du texte de la demande d'explication que M. Doğan Özgüden se sent menacé par des personnes résidant en Belgique et qu'il a déjà déposé une  plainte auprès du Procureur du Roi. Ceci est une affaire purement belge et ne concerne aucunement l'ambassade, sauf si M. Özgüden conserve encore sa nationalité turque et sollicite notre assistance.
 
- Nous sommes cependant étonnés de voir l'amalgame qui est fait dans la demande d'explication entre ces menaces ressenties par M. Özgüden et les discours que le Ministre et moi-même avons prononcés à l'occasion de la commémoration de la mort de Mustafa Kemal Atatürk dans nos locaux, le 10 novembre dernier.
 
- Nous mêmes n'avons pu établir aucun lien entre ces faits.
 
- Durant cette cérémonie, alors que je parlais d'un souvenir d'enfance concernant une commémoration d'Atatürk, j'ai évoqué le  poème « Le Drapeau » d'Arif Nihat Asya. Ce poème exalte d'une façon poétique l'amour et le respect du drapeau national. Il n'a pas de connotation guerrière. De tels poèmes existent dans la culture de tous les pays ayant une tradition nationale. Durant cette même cérémonie du 10 novembre, l'attaché militaire de notre ambassade a, de son côté, rappelé une anecdote que nous connaissions tous, concernant la libération d'Izmir de forces d'occupation grecques, le 9 septembre 1922. Voyant que le drapeau grec était à terre, Atatürk avait demandé qu'on le ramasse et le traite avec le respect que l'on doit a un drapeau national, même à celui d'un pays ennemi.
 
- M. Özgüden critique régulièrement les Gouvernements et l'Ambassade de Turquie depuis très longtemps. Il exprime des vues très minoritaires au sein de la communauté turque. Je n'ai jamais ressenti le besoin d'y répondre, ni me suis senti gêné par ces vues.
 
- Nous n'avons pas de lien avec les sites Internet turcophones en Belgique que l'on a qualifié de « pro-gouvernementaux ». Nous n'en subventionnons aucun.
 
- Sans prétendre préjuger de la validité des craintes de M. Özgüden que la justice et la police belges sont en mesure d'apprécier, il est clair à nos yeux que la demande d'explication de M. Dubié, –consciemment ou non- a servi les buts d'une campagne de diffamation cherchant à impliquer le Gouvernement turc et l'Ambassade, vu que cette demande d'explication figurait déjà sur les sites Internet qui mènent cette campagne avant même qu le gouvernement belge ait pu y répondre.
 
- Je pense que cette campagne de diffamation sans fondement est très éloignée de l'éthique politique.  De plus, si M. Özgüden est menacé, je le deviens aussi, par le fait de cette campagne.
 

Son Haberler

Hits: 6225 Visitors: 3065
Copyright © GUNDEM.be
Site içeriği ve dizaynın tüm hakları GÜNDEM.be websitesine aittir.
Kopyalamak ve izinsiz kullanmak kesinlikle yasaktır.