Haberin yayım tarihi
2013-09-23
Haberin bulunduğu kategoriler

Le gouvernement bruxellois approfondit l'analyse des 3 tracés pour le Métro Nord

Aujourd’hui, sur proposition de Brigitte Grouwels, la ministre bruxelloise des Transports, et de Bruno De Lille, le secrétaire d’Etat  à la Mobilité, le Conseil des ministres bruxellois a décidé de faire analyser de plus près 3 variantes de tracé pour le Métro Nord. Avec cette décision, le gouvernement bruxellois concrétise sa décision du mois de février 2013 lorsqu’il avait décidé de retenir le tracé « Schaarbeek dense ».

L’extension du métro au nord est nécessaire pour répondre à la demande croissante en transports publics entre le centre de Bruxelles et le nord de la Région. Cette demande a été chiffrée à plus de 6.000 voyageurs par heure, un nombre trop élevé pour être desservi par de meilleures correspondances  de trams et métros en surface. Un prémétro n’est pas non plus en mesure de répondre à ce nombre de voyageurs.

 Axe Nord-Sud

La nouvelle ligne de métro partira de la Gare du Nord pour rejoindre ensuite la liaison nord-sud actuelle de la STIB.

Le Métro Nord permet de transformer le prémétro existant sur l’axe Nord-Sud en un véritable métro. Grâce à cette ligne, les communes de Forest et Saint-Gilles seront reliées directement en métro entre elles ainsi qu’aux communes de Schaarbeek et d’Evere et au centre de Bruxelles.

Le terminus de la nouvelle ligne n’a pas encore été déterminé. Bordet figure parmi les possibilités, mais le gouvernement bruxellois avance aussi Haren comme option.  Un pôle multimodal pourrait, en effet, être créé à cet endroit avec des lignes ferroviaires (lignes 26 et 36). Un dépôt de métro pourrait, en outre, être implanté à côté de l’actuel site de la STIB à Haren.

 Variantes tarifaires

L’étude de faisabilité socio-économique a déjà analysé trois tracés possibles, à savoir « Schaerbeek dense », « Gare de Schaerbeek » et « Louis Bertrand ». L’étude a privilégié le premier tracé. Celui-ci présente en effet le plus grand potentiel de fréquentation et de report modal. Il s’agit donc du tracé offrant la meilleure solution de mobilité.

Le gouvernement bruxellois a donc adhéré au choix du tracé « Schaerbeek dense » dès le mois de février de cette année.

Lors d’une phase d’étude ultérieure, l’examen du tracé « Schaerbeek dense » a été approfondi à l’aide de quinze options possibles.

Parmi ces 15 options, le bureau d’étude a mis en exergue trois variantes préférentielles :

-la variante A passant par les stations Liedts, Collignon, Waelhem (assurant une connexion avec la Place Verboekhoven), Helmet, Oud Kapelleke (ou éventuellement Paix), Bordet.

-la variante B passant par les stations  Liedts, Collignon, Demolder (Verboekhoven), Riga, Tilleul, Paix, Bordet.

 

-la variante C passant par les stations Liedts, Collignon, Rayé, Paul Brien, Vandevelde, Oud Kappelleke, Bordet.

Les places Liedts, Collignon et Bordet sont donc équipées d’une station dans toutes les variantes à analyser.

 Timing du projet

L’examen technique du projet ainsi que la rédaction du plan directeur urbanistique se poursuivront cette année et l’an prochain. Les années 2015 et 2016 seront consacrées à l’obtention d’un permis d’urbanisme et d’environnement. L’année 2017 sera l’année des adjudications, de manière à ce que la construction puisse débuter en 2018.

La durée de cette construction est estimée à quatre ans. Si tout se déroule comme prévu, les premiers rames de métro devraient circuler sur les places de Schaerbeek et d’Evere dans le courant de 2022.

 Plan de communication

Le gouvernement demande également à l’accord de coopération Beliris d’élaborer un important plan de communication et de participation afin d’informer la population de ce projet important.

Brigitte Grouwels, la ministre bruxelloise des Transports : « La décision du gouvernement bruxellois constitue une nouvelle étape importante dans la réalisation du Métro Nord. Ce projet est l’un des projets majeurs qui doit permettre d’augmenter de 60% l’offre des transports publics à Bruxelles en 2022 par rapport à l’offre actuelle. »

Bruno De Lille, secrétaire d’Etat bruxellois à la Mobilité :  "Le déploiement du métro vers Bordet est l’occasion de requalifier le quartier en ré-aménageant la surface au profit de l’offre de Transports publics et des modes actifs mais également au profit d’un espace urbain valorisé et convivial, améliorant la qualité du cadre de vie de chacun."

 Plus d’infos :

-        Philippe Vanstapel, responsable presse de Brigitte Grouwels: 0499/58.89.22

-        Heleen van Pelt, Porte-parole de Bruno De Lille: 0497/40.45.05

Son Haberler

Hits: 7908 Visitors: 3117
Copyright © GUNDEM.be
Site içeriği ve dizaynın tüm hakları GÜNDEM.be websitesine aittir.
Kopyalamak ve izinsiz kullanmak kesinlikle yasaktır.