Haberin yayım tarihi
2013-04-24
Haberin bulunduğu kategoriler

Le Gouvernement bruxellois entend créer une plateforme régionale de vidéosurveillance

Sur proposition de la Ministre Brigitte Grouwels (CD&V) et du Ministre-Président Charles Picqué (PS), le Gouvernement bruxellois a décidé hier de lancer une étude qui doit déboucher sur la création d’une plate-forme régionale de vidéosurveillance.

Les caméras de vidéosurveillance constituent aujourd’hui un outil indispensable pour les services de police et de secours, les sociétés de transport public et les gestionnaires de voirie.

Plusieurs institutions publiques bruxelloises disposent déjà de leur propre système de caméras, comme :

  • La STIB (dont des caméras fixes dans les stations de métro, les bus et les trams) ;
  • Bruxelles Mobilité (gestionnaire des caméras dans les tunnels et les carrefours) ;
  • Les 6 zones de police bruxelloises ;
  • Les communes afin de contrôler le réseau de voiries communales ;
  • Le Port de Bruxelles (gestionnaire des caméras dans la zone du Canal) ;
  • Les autres acteurs du secteur des transports publics, qui sont actifs en Région de Bruxelles-Capitale (SNCB, De Lijn, TEC).

Ces systèmes de vidéosurveillance disposent chacun de leur propre logiciel et matériel informatique spécifique. Cette situation fragmentée rend parfois difficile l’échange des images d’où la nécessité d’une plate-forme régionale d’échange d’images vidéo.

Cette plate-forme d’échange et l’uniformisation des investissements futurs présentent de nombreux avantages, comme la facilitation du partage des images de vidéosurveillance entre les différentes parties concernées. Cet échange doit cependant toujours se faire dans le respect de la protection de la sphère privée.

C’est pourquoi le Gouvernement bruxellois a chargé le CIRB (le Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise) de mener une étude à cet égard. Le CIRB devra notamment se pencher sur :

-          La faisabilité technologique d’une plateforme régionale d’échange d’images vidéo ;

-          Les besoins actuels et futurs des différentes instances (les services de police, les pompiers, les sociétés de transport public, les gestionnaires de voirie, etc.) ;

-          Les standards technologiques ;

-          Les aspects liés à la protection de la vie privée.

L’étude du CIRB devrait se terminer fin 2013.

Brigitte Grouwels (CD&V), la ministre bruxelloise de l’Informatique : «  Les caméras constituent un maillon crucial de notre chaîne de sécurité. Si nous voulons mener une politique de sécurité intégrée à Bruxelles, nous devons faire en sorte que les différents acteurs publics et les zones de police puissent s’échanger aisément leurs images vidéo et que celles-ci soient uniformisées. »

Pour le Ministre-Président Charles Picqué (PS), « Les caméras de surveillance ont prouvé à maintes reprises leur efficacité en matière de prévention et de répression. La mise en place de cette  plate-forme régionale de vidéosurveillance vise donc plusieurs objectifs ; une collaboration et une coordination accrue entre acteurs de terrain privilégiant ainsi des interventions plus rapides et plus efficaces, la facilitation du partage des images ainsi que des économies d`échelle. »

Son Haberler

Hits: 9477 Visitors: 3224
Copyright © GUNDEM.be
Site içeriği ve dizaynın tüm hakları GÜNDEM.be websitesine aittir.
Kopyalamak ve izinsiz kullanmak kesinlikle yasaktır.